Les questions environnementales préoccupent de plus en plus l’état. Les engagements pris lors du Grenelle pour l’environnement dynamisent les actions entreprises à cet égard.

En France, les terres agricoles recouvrent plus de la moitié du territoire. Au vu de l’importance de l’activité agricole dans l’hexagone, l’état s’est donné pour mission d’en minimiser l’impact sur l’environnement. À terme, l’objectif est d’en faire une agriculture plus durable.

Un des leviers pour y parvenir est le soutien des producteurs. Le but est de faire en sorte qu’ils aient les ressources nécessaires pour entrer dans cette dynamique responsable.

 

Qu’est-ce que le Plan Végétal Environnement ?

 

L’AREA-PVE ou Plan Végétal Environnement est un dispositif pour aider les producteurs à adopter des techniques et des outils plus respectueux de l’environnement.

Les objectifs sont :

  • Réduire l’utilisation de fertilisants qui polluent les terres
  • Limiter la pollution par les produits phytosanitaires
  • Diminuer la consommation d’eau
  • Eviter l’érosion des sols

Selon les régions, les enjeux sont priorisés et adaptés afin de répondre aux spécificités locales.

 

Qui peut bénéficier du PVE ?

 

Le Plan Végétal Environnement (PVE) est destiné aux agriculteurs, dont les viticulteurs, ainsi qu’aux groupements d’agriculteurs / viticulteurs orientés sur la production végétale.

Les Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA), ainsi que les coopératives agricoles et leurs filiales ne sont pas éligibles à ce dispositif.

Les fermiers doivent nécessairement obtenir l’autorisation du propriétaire pour effectuer les travaux.
Si le demandeur a déjà bénéficié du Plan Végétal Environnement, il ne pourra déposer de nouveau dossier avant la réception de la demande de solde complète de son précédent dossier.

Tous les territoires ne sont pas concernés. Les exploitations agricoles doivent avoir leur siège social implanté dans un des départements suivants :

  • Charente
  • Charente Maritime
  • Corrèze
  • Creuse
  • Dordogne
  • Gironde
  • Landes
  • Lot et Garonne
  • Pyrénées-Atlantiques
  • Deux Sèvres
  • Vienne
  • Haute Vienne

De plus, les demandes doivent être effectuées durant trois périodes précises, prévues dans l’année. Le dossier doit être remis au complet avant les dates limites pour être pris en compte.

Des notes sont attribuées aux demandeurs, en fonction du niveau de priorité du projet. Les aides sont ensuite distribuées, jusqu’à épuisement des crédits.

 

Quels sont les avantages du PVE ?

 

Le projet qui motive la demande de PVE, doit respecter un plancher de 3 000 € HT, ainsi qu’un plafond de 40 000 € HT.

L’aide est de 40% pour les agricultures non-biologiques. Elle est bonifiée de 5% lorsque la demande est faite pour une activité en agriculture écologique (MAB ou CAB).

Besoin d’aide pour bénéficier de ce dispositif ? Contactez-nous au 05.33.03.06.96

0 Partages